Juillet : les week-end des randonneurs

14-16 juillet : Tresenta et Grand Paradis


CR en cours de rédaction

 

 

 

 

14-16 juillet : entre Rhône et Mont Pilat

16 randonneurs sont partis sur les contreforts du Massif Central, dans le Parc Naturel Régional du Mont Pilat. Le week-end commençait par un circuit sur 2 jours au départ de Pélussin (Loire) : traversée de chirats, nuitée dans le dortoir insolite de l’auberge de la Jasserie, retour par les crêts entre le sommet (Crêt de la Perdrix, 1432 m) et le plus connu (Crêt de l’Oeillon et son relais télé). Puis, en fin de journée, visite de la cave coopérative de St Désirat avec dégustation… juste pour mieux connaitre les cépages Syrah, Gamay, Viognier, Marsanne… Le 3ème jour, le circuit au départ du village médiéval de Malleval a permis de randonner au milieu des vignes puis des arbres fruitiers, avec un retour sur une partie du chemin de St Jacques de Compostelle (GR 65). La préoccupation pendant ces 3 jours ? Scruter l’horizon pour voir « notre » Mont Blanc !!!

22-23 juillet : Tarentaise

Escapade en Tarentaise, au départ du refuge-porte de Rosuel, pour 27 participants. Le samedi, nous avons fait le tour de l’Aiguille Rousse avec en bonus (il y en a souvent avec Georges !) le sommet de l’Aiguille Grive. Après avoir admiré les impressionnantes falaises de cargneule ocre et grise et leurs éboulis, nous étions attendus pour une visite commentée de la chapelle ND des Vernettes, très beau monument historique de style baroque savoyard.
Au « menu » du dimanche, un circuit nous a conduits depuis Rosuel vers le refuge puis les moraines du Mont Pourri pour rejoindre le lac de la Plagne pour la pause pique-nique et la baignade pour 2 audacieux, avant le retour par le GR5 (souvenirs, souvenirs !).
De belles randonnées + une visite culturelle + du soleil = un week-end très réussi.

29-30 juillet : balcons de la Mer de Glace

Après l’approche par le train de Montenvers commence un long itinéraire, irrégulier, parsemé d’échelles montantes et descendantes, de rochers, de zones de cailloux morainiques et instables. Antoine compte le nombre de barreaux, arrivé à plus de 700, il abandonne… Vue grandiose sur les glaciers et les sommets mythiques qui les entourent. La 1ère journée se termine par l’immense cirque de Talèfre et l’arrivée au refuge du Couvercle. Le lendemain, un itinéraire plus sauvage conduit les 7 randonneurs vers le refuge de Leschaux,  accroché sur une petite terrasse dominant le glacier, vue magnifique sur les Grandes Jorasses. Ensuite la descente est un peu délicate sur le glacier de Leschaux pour rejoindre la jonction  avec le glacier du Tacul, il faut éviter les zones crevassées puis rejoindre les échelles… malgré la pluie et le vent qui jouent les trouble-fête sur la fin. Ce fut une rando alpine un peu éprouvante mais magnifique, un week-end inoubliable : merci Jean-Michel !

Publié dans Non classé.