Randonneur et patou, la montagne à partager

 A la télévision ou au cinéma, on a presque tous « craqué » pour Belle, chienne patou qui devient l’amie de Sébastien… tout en espérant ne pas la rencontrer lors de nos randonnées en montagne !
Les chiens de protection des troupeaux, dont font partie les patous, ne sont pas dressés pour attaquer : ils reçoivent une éducation spécifique pour leur permettre de repousser les attaques de prédateurs (ours, loup, lynx…). Ces chiens sont élevés au sein d’un troupeau et leur socialisation à l’homme est limitée au respect de leur maître.

Pour que le randonneur ne soit pas considéré comme une menace par le patou, il faut éviter de s’approcher de son troupeau :
- rester sur les chemins et repérer les panneaux qui indiquent sa présence
- dès que l’on voit un troupeau et un chien de défense, garder ses distances et faire un détour pour ne pas traverser au milieu des bêtes
Comment réagir si le patou s’approche ? Rester calme, ne pas brandir ses bâtons, ne pas chercher à le caresser, s’éloigner lentement.
Dans la plupart des cas, il suffit d’appliquer ces quelques consignes pour éviter une  agression du chien. Les cas de morsures sont rares, heureusement.
N’oubliez pas que même si vous êtes sur un sentier de randonnée balisé, vous pouvez être amené à traverser un alpage occupé par un berger et son troupeau. La montagne est l’endroit idéal pour développer les valeurs de partage, d’écoute, de convivialité…

Retrouvez toutes les consignes en téléchargeant cette bande dessinée : BD patou

Un site à consulter pour des infos complémentaires : http://www.pastoralepyreneenne.fr/fr/le-patou

panneau indiquant la présence de patous                                       article paru dans le DL
(1 clic sur le panneau)                                                                           (1 clic sur l’article)

Publié dans Non classé.